Gaza Stories Saison 2 – Épisode 12 : « L’Aïd au temps du coronavirus »

Cette année les cérémonies traditionnelles de l’Aïd el-Fitr, « la fête de la rupture » qui célèbre la fin du jeûne du mois de ramadan, se sont déroulées dans les conditions particulières imposées par la pandémie.

Dans la Bande de Gaza, qui éprouve déjà le « confinement » imposé par le blocus israélien, les prières de l’Aïd se sont adressées à tous les croyants de toutes les religions. Malgré tout, malgré le drame quotidien et absurde qui rend la vie si difficile et la menace de la maladie, les Palestiniens de Gaza ne se referment pas sur eux-mêmes : ils n’oublient pas leurs autres frères humains dans ces cérémonies.

© Gaza Stories, 2020

Commentaire de Michel Ouaknine

Abonnez-vous à Gaza Stories sur la chaine YouTube et partagez ses pages Facebook

Iyad Alasttal
Un cinéaste gazaoui dans le fauteuil d’ESM. Iyad Alasttal, 28 ans, né dans labande de Gaza, sur la bordure orientale de Khan Younès : là où une jeune secouriste palestinienne de 21 ans a été tuée par un sniper de Tsahal, en juin 2018, lors de la Marche du retour... une terre natale et sanglante qui a produit son documentaire, « Razan, une trace du papillon ». Une terre qui fait des siennes et qui fait de Iyad Alasttal, un témoin entre deux bancs de poisson... entre Gaza qu’il raconte désormais en images et la Corse où il a appris à pêcher des images (bio RFI).
Suivez Gaza Stories
Sur la chaine YouTube Sur Facebook Sur Twitter Sur Instagram

Les Contributions de :


Dans la même catégorie