Gaza Stories Saison 2 – Épisode 13 : « Collectif d’artistes »

Une des lourdes conséquences que le blocus israélien de Gaza entraine est la fermeture d’usines, d’ateliers et de magasins et donc le chômage qui a atteint 52% au début de l’année. Mais parmi les jeunes ce taux atteint 70% ! Afin d’y échapper, voici 5 ans, de jeunes artistes se sont réunis au sein d’un collectif qu’ils ont appelé « Surprise Company ».

Surprise Company a su s’adapter à la situation économique de la Bande de Gaza. Le collectif fabrique des cadeaux en utilisant des matériaux peu coûteux, parfois des objets recyclés et même des articles que les gens leurs apportent. Cela permet de produire des produits à bon marché et donc accessibles à tous.

Surprise Company espère pouvoir se développer afin que leurs œuvres soient diffusées à travers le monde, par exemple à des expositions ou par la poste…

© Gaza Stories, 2020

Commentaire de Michel Ouaknine

Iyad Alasttal
Un cinéaste gazaoui dans le fauteuil d’ESM. Iyad Alasttal, 28 ans, né dans labande de Gaza, sur la bordure orientale de Khan Younès : là où une jeune secouriste palestinienne de 21 ans a été tuée par un sniper de Tsahal, en juin 2018, lors de la Marche du retour... une terre natale et sanglante qui a produit son documentaire, « Razan, une trace du papillon ». Une terre qui fait des siennes et qui fait de Iyad Alasttal, un témoin entre deux bancs de poisson... entre Gaza qu’il raconte désormais en images et la Corse où il a appris à pêcher des images (bio RFI).
Suivez Gaza Stories
Sur la chaine YouTube Sur Facebook Sur Twitter Sur Instagram

Les Contributions de :


Dans la même catégorie