Union juive française pour la paix الاتحاد اليهودي الفرنسي للسلام האיחוד היהודי הצרפתי לשלום

Gaza Stories Saison 2 – Épisode 18 : “Sari, le rappeur en fauteuil”

Sari Ibrahim est un jeune homme qui vit à Gaza. Enfant, il a été blessé aux jambes par des tirs de l’armée israélienne fin 2005 quand Tsahal avait décidé d’investir son quartier. Voici près de 15 ans qu’il est handicapé, cloué dans un fauteuil.

Sans aucune connaissance musicale, Sari a travaillé dur (musique et écriture) avant de se lancer dans le rap, un genre qui lui permet de se soulager et de s’exprimer. Dans ses paroles il est très critique de la situation à Gaza provoquée par le blocus israélien. Il dénonce l’attitude de l’armée israélienne, les disputes improductives entre autorité de Gaza et Autorité palestinienne à Ramallah, la séparation politique entre Gaza et Cisjordanie qui profite à l’occupant…

Sari est fier de son travail de dénonciation des injustices. Il pense que la musique l’amènera un jour à réaliser son objectif : avoir une vie stable et digne.

© Gaza Stories, 2020

Commentaire de Michel Ouaknine

Iyad Alasttal
Un cinéaste gazaoui dans le fauteuil d’ESM. Iyad Alasttal, 28 ans, né dans labande de Gaza, sur la bordure orientale de Khan Younès : là où une jeune secouriste palestinienne de 21 ans a été tuée par un sniper de Tsahal, en juin 2018, lors de la Marche du retour... une terre natale et sanglante qui a produit son documentaire, « Razan, une trace du papillon ». Une terre qui fait des siennes et qui fait de Iyad Alasttal, un témoin entre deux bancs de poisson... entre Gaza qu’il raconte désormais en images et la Corse où il a appris à pêcher des images (bio RFI).
Suivez Gaza Stories
Sur la chaine YouTube Sur Facebook Sur Twitter Sur Instagram
Contributions de

Dans la même catégorie
Dans le même dossier